Antenne inter-universitaire UCL-ULB

Antenne inter-universitaire UCL-ULB
123, Tomberg (rez-de-chaussée)
02.761.28.35
a.interuniversitaire.wsl@outlook.com

 

Les conférences proposées, de niveau universitaire, s’adressent à toutes les personnes soucieuses de mettre à profit leur temps libre pour actualiser leurs connaissances dans les domaines les plus variés.

Les exposés, donnés pour la plupart par des professeurs de l’UCL et de l’ULB, ont lieu le mardi à 14h30 dans la salle des conférences (sous-sol) de l’hôtel communal, 2, avenue Paul Hymans (station de métro Tomberg), et sont suivis d’un échange entre le public et le conférencier.

 

Antenne interuniversitaire UCL/ULB des seniors et du temps libre de Woluwe-Saint-Lambert
Programme de la saison 2019-2020

L’Antenne Interuniversitaire de Woluwe-Saint-Lambert propose, chaque année, un large éventail de conférences. Nous avons fait le choix de conférences avec des exposés de qualité. Ces conférences, de niveau universitaire, s’adressent à toutes les personnes soucieuses de mettre à profit leur temps libre pour actualiser leurs connaissances dans les domaines les plus variés.

 

Les sites du bassin minier franco-belge classés au patrimoine de l’UNESCO
Conférence inaugurale
Mardi 08/10/2019

Thierry DEMEY, juriste et écrivain, administrateur délégué de Badeaux asbl

Résumé : Comprendre le rôle de la houille dans la révolution industrielle, les innovations technologiques et les conquêtes sociales dont elle est à la source, parcourir ensuite les sites majeurs du bassin minier franco-belge classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, tel est le propos de cette conférence. Avant de connaître un inexorable déclin, la houille a fourni, deux siècles durant, le pain quotidien de l’industrie qui s’en servait comme unique combustible mais aussi du mineur qui en tirait sa maigre subsistance. Plusieurs conditions ont été nécessaires pour y parvenir : l’invention de la machine à vapeur, la mise au point du système des concessions souterraines et de la société anonyme, la fidélisation de la main d’œuvre par le logement et les conquêtes sociales, le développement des infrastructures de transport (canaux et chemins de fer).

 

Les maladies dans l’histoire de la peinture
Mardi 22/10/2019
Jean Andris, Médecin et historien de l’UCLouvain

Résumé : Les peintres ont de tous temps été de remarquables observateurs. Même si leurs œuvres témoignent également de leur interprétation de la réalité, ils nous ont transmis à travers ces dernières de bien précieux témoignages. On peut lire leurs tableaux de mille et une manières: pour leur esthétique, pour l’étude des paysages, pour leur technique, etc. Nous avons choisi de lire l’histoire de la peinture pour tenter d’y découvrir des traces des maladies portées par les personnages qu’ont représentés les peintres. Et ces traces ne manquent pas.

 

D’Artagnan : obscur ou illustre?
Mardi 05/11/2019
Adrien ROSELAER, professeur d’Histoire au Collège Saint-Pierre d’Uccle et indépendant dans le milieu des expositions

Résumé : cette conférence propose une plongée au coeur d’un siècle fascinant, le XVIe siècle, à la rencontre de personnages tels que Richelieu, Henri IV, Louis XIII, Mazarin, Vauban, Colbert ou encore Condé, Turenne ou Louis XIV. C’est dans ce siècle fascinant, entouré de ces personnages illustres, que l’exposé propose de découvrir et comprendre qui fut le véritable Capitaine des Mousquetaires, loin de la légende littéraire née de l’imagination fertile d’Alexandre Dumas.

 

L’immunothérapie, promesses et développements
Mardi 19/11/2019
Sophie LUCAS, professeure à l’Institut de Duve et UCLouvain de la Faculté de Médecine et de Médecine dentaire

Résumé : Les premières thérapies qui stimulent les réponses immunitaires contre les tumeurs sont entrées récemment dans la pratique clinique, vingt ans après la découverte des antigènes reconnus par les lymphocytes T sur les cellules cancéreuses. Leur efficacité suscite un enthousiasme légitime, même si seule une minorité des patients en bénéficient. Nous discuterons l’origine de ces nouvelles thérapies et les progrès en cours dans nos laboratoires et ailleurs.

 

Les Talibans afghans: trajectoires socio-historiques d’un national-islamisme
Mardi 03/12/2019
Nicolas GOSSET, politologue, chercheur au Centre d’études de sécurité de l’Institut royal supérieur de défense, membre associé du CECID à l’ULB

Résumé : Dans une conjoncture marquée par l’échec de l’intervention militaire occidentale, des attentats multiples et des élections reportées et d’avances contestées, l’incertitude apparait toujours plus grande en Afghanistan. Mais le gouvernement tient et les divisions entre insurgés limitent leurs avancées. L’apparition de Daech pose un problème de mutation et de prorogation du conflit qui inquiète et mobilise les acteurs extérieurs. La question centrale à laquelle nous intenterons de répondre demeure celle des perspectives du nécessaire dialogue à entretenir avec les Talibans ; celle de ce qu’ils veulent ; de leur volonté de partager le pouvoir, dans quelles conditions, et à quel prix ?

 

La République démocratique du Congo: quelle est la situation un an après les élections?
Mardi 17/12/2019
Colette BRAECKMAN, journaliste, auteur de plusieurs livres sur le Congo dont L’homme qui répare les femmes

 

L’Art Nouveau en Belgique: de l’architecture aux arts décoratifs
Mardi 07/01/2020
Françoise AUBRY, historienne de l’Art

 

L’évolution particulière de l’humain le conduit à sa perte
Mardi 21/01/2020
Philippe VAN DEN BOSCH SANCHEZ DE AGUILAR, professeur émérite de la Faculté des sciences de l’UCLouvain

Résumé : Quelques réflexions et analyses actuelles sur l’avenir de l’espèce humaine. Le fondement même de l’évolution de l’espèce humaine est sa naissance prématurée (néoténie), d’où un cerveau comparativement plus immature et une sensibilité plus grande aux stimulations extérieures, d’où des circuits neuronaux plus nombreux et plus complexes, particulièrement dans le cortex préfrontal. Cet acquis cérébral particulier a permis à l’espèce humaine de survivre, non en s’adaptant à un milieu spécifique mais en adaptant l’environnement à ses besoins particuliers par une prise de possession. C’est cette évolution qui a conduit à la société actuelle où tout est sous domination humaine sans souci de son impact, ni sur la nature, ni sur les individus. Cette évolution s’accentue de plus en plus par une perte progressive de « l’humanisation », interventions sur le génome, usages de substituts bio-technologiques, …

Parallèlement, l’immaturité cérébrale à la naissance impose l’intervention de congénères pour introduire l’humain nouveau dans son milieu et sa communauté. Il se construit ainsi par intégration de ” l’autre” qui l’accompagne et le guide. Ce processus est à la base de la formation des communautés et, dans un sens plus large, des cultures. Celles-ci enferment l’individu dans un cadre conceptuel et social, avec des objectifs de domination, l’individu doit être dominant dans sa communauté et sa communauté doit dominer les autres. D’où la perte drastique des égalités, les clivages sociaux de plus en plus marqués, la dérive d’humanité dans les rapports humains, …

Sauf intervention majeure, une telle évolution conduira, selon un schéma darwinien, à l’extinction de la majeure partie de l’espèce par destruction du milieu qu’elle a exploité au profit des communautés dominantes. Ces dernières pourront peut-être survivre mais dans quelles conditions !

 

Croyances populaires en paranormal
Mardi 04/02/2020
Pasquale NARDONE, physicien, professeur à l’ULB

 

La lumière dans la peinture; de Caravage à Magritte
Mardi 18/02/2020
Stéphanie BLIARD, présidente du Cercle d’Art contemporain

 

Métamorphoses de la famille et de la filiation
Mardi 03/03/2020
Nicole GALLUS, Avocate, professeur à l’ULB

Résumé : L’évolution sociologique conduit à la reconnaissance du caractère pluriel des conjugalités ainsi qu’à l’égalité de toutes les filiations. La loi ne peut plus imposer un modèle familial unique mais doit accompagner des configurations familiales, conjugales et parentales fort différentes. Il en résulte une transformation profonde des concepts fondateurs du droit familial mais également un bouleversement du rôle de la norme.

 

Orfeo de Monteverdi ou quand la musique triomphe même de la mort
Mardi 17/03/2020
Charlotte DE SAINT-MOULIN, licenciée en Droit et Sociologie des loisirs, professeure au Petit conservatoire du Brabant wallon

 

Les Clones et les cellules souches: de la recherche fondamentale à la bioéthique
Mardi 31/03/2020
Henri ALEXANDRE, embryologiste, professeur émérite de l’UMons

 

Bruxelles, la ville des princes, des rois et des empereurs
Mardi 21/04/2020
Patrick WEBER, licencié en Histoire de l’art, journaliste et écrivain