Plan Lumière

 

Le Plan Lumière de Woluwe-Saint-Lambert est en vigueur depuis juillet 2015. Outil stratégique, le Plan Lumière est un plan de gestion à long terme de l’éclairage public et de la scénographie nocturne.

Méthodologie

Pour élaborer son Plan Lumière, la commune a fait appel à un bureau spécialisé. Travailler en concertation a été une des lignes directrices du projet. Un comité de pilotage, constitué de différents services communaux et de Sibelga, a été mis sur pied. La participation citoyenne s’est exprimée dans la phase de diagnostic, lors de la marche exploratoire nocturne.

Étapes

Diagnostic

L’objectif de cette première phase est de comprendre le territoire de la commune, ses usages et l’éclairage existant.

L’analyse du territoire, via les traits marquants de la commune, les projets existants ou futurs et la configuration urbanistique, paysagère et architecturale, a permis de voir se dessiner une commune de contrastes , au relief marqué et au dynamisme constant, où l’aspect « vert » est important et structurant.

L’analyse des usages s’est faite par le biais d’une approche théorique d’une part; repérer les pôles d’activité nocturne de la commune, et par une approche sensible d’autre part, via la récolte de paroles d’usagers lors d’une marche exploratoire nocturne, qui a rassemblé une quinzaine d’usagers (habitants, commerçants, représentants de la collectivité publique, membres de Sibelga, urbanistes) le long d’un parcours autour de l’hôtel communal.

L’étude de l’éclairage public existant s’est déclinée en trois thèmes: l’analyse des sources et températures de couleur, des modèles, hauteurs et implantations et des mises en lumière.

Concept

La deuxième étape élabore un concept en vue de donner un nouveau paysage nocturne à Woluwe-Saint-Lambert. Celui-ci tient tenir compte de trois aspects: mise en valeur les spécificités du territoire, apport des réponses en matière d’éclairage public et planification des interventions.

La mise en valeur des spécificités du territoire consiste à illuminer des repères – qu’il s’agisse de bâtiments importants, stratégiquement placés ou à valeur patrimoniale, ou d’arbres et massifs végétaux – à l’échelle macro (la commune) et micro (les quartiers).

Les propositions du Plan Lumière en matière d’éclairage public – la couche de fond – portent sur les tonalités, l’implantation et les modèles des luminaires. Le fil conducteur du choix des tonalités est de créer un maillage des axes en blanc neutre et des lieux de vie en blanc chaud. Au niveau de l’implantation, des coupes-types sont élaborées par rue ou avenue, chacune d’entre elles visant à affirmer le maillage des axes et à s’adapter aux usages de chaque quartier. Enfin, le choix des modèles permet de signer le maillage des axes et de s’adapter aux lieux: luminaires urbains, suspendus, adaptés aux espaces singuliers (comme la place du Sacré-Cœur par exemple), aux axes structurants, fonctionnels.

Avant-projet: la place du Tomberg et ses environs

Une fois le concept élaboré pour l’ensemble du territoire, il convient de l’appliquer concrètement sur un avant-projet. Le choix s’est porté sur la place du Tomberg, dont le repère principal, l’hôtel communal, classé, vient d’être restauré. L’avant-projet est une analyse et une proposition complète pour l’éclairage public et la mise en lumière du site.

Consulter ici:

Ce rapport comprend pour toute la commune:

  • au niveau de l’éclairage public (la couche de fond): une carte des tonalités existantes et une carte des tonalités projetée ; une carte des modèles, hauteurs et implantations existants et une carte en situation projetée;
  • au niveau de l’éclairage scénographique (les repères): des recommandations sous trois aspects: objectifs généraux, particuliers et moyens utilisés

Consulter ici l’avant-projet de la place du Tomberg.

Ce rapport fixe des paramètres techniques pour la couche de fond et les repères, mais uniquement pour la place du Tomberg et ses alentours.

Un Plan Lumière durable

La dimension durable a été intégrée à l’élaboration du plan Lumière: éclairer à l’endroit juste a été le fil conducteur de la réflexion. L’éclairage a été pensé: le service a veillé à utiliser des appareils adaptés et des lampes efficaces, à définir une gamme restreinte de modèles, à adopter une temporalité et à conserver des zones d’ombre. L’application du Plan Lumière permettra de réaliser des économies d’énergie.